Les intérêts de cette monnaie complémentaire sont multiples :

Ø Redonner un sens à la monnaie, comme facilitateur d’échange et facteur de lien entre les hommes (et non comme source d’inégalités, d’enrichissements sans cause et de spéculation). L’objectif est une réappropriation citoyenne de la monnaie, en la retirant des marchés financiers, et en l’affectant à un circuit local.

Ø Relocaliser l’économie sur le territoire défini, en dynamisant les échanges entre les acteurs locaux. L’idée est de favoriser des échanges économiques de proximité,entre consommateurs et des producteurs, entreprises, associations, sur un même territoire et partageant des valeurs communes. Ainsi, les monnaies locales contribuent à ce que les revenus produits localement soient dépensés sur place : une manière de compenser les pratiques des grands groupes dont les logiques d’implantation et de rapatriement des profits ignorent souvent les territoires. Le réseau de la monnaie locale cherche ensuite à développer les circuits courts et le nombre de fournisseurs et de commerçants adhérents.

Ø Encourager les échanges locaux et solidaires, l’échange et le lien social, dans un souci de respect de l’environnement. Le but est ici de promouvoir les activités que la monnaie officielle valorise peu, et de développer un réseau de partenaires.

 

Rien ne vaut la parole d’un expert, Jean-Philippe Magnen, rédacteur du rapport sur les monnaies locales complémentaireshttp://www.franceinter.fr/emission-carnets-de-campagne-avec-jean-philippe-magnen-du-labo-de-less

Publicités